DOSSIER DU MOMENT

Plastiques, cosmétiques, alimentation…

Les perturbateurs endocriniens font désormais partie de notre environnement quotidien. Problème : ces molécules sont rendues responsables de malformations génitales, de pubertés précoces et de (...)

DOSSIERS

Ils sont 11 millions à aider un parent...

Ils sont 11 millions à aider un parent dépendant, un conjoint malade, un enfant ou un adolescent handicapé. « Ils », ce sont les aidants. Présents au quotidien auprès de leur proche, ils sont porteurs des valeurs de solidarité et d’entraide, mais doivent pourtant faire face à de nombreuses difficultés. (...)

Les pouvoirs de la méditation

Depuis que je médite, je sens vraiment un changement, confie Isabelle. Dire que ça a changé ma vie serait un peu exagéré, mais je suis tout de même beaucoup plus calme, je prends davantage de recul sur les événements de ma vie et j’arrive à mieux me concentrer au bureau.  » Cela fait bientôt deux ans que (...)

Le cœur des femmes en danger

On a longtemps cru les femmes protégées des « maladies de cœur ». Il n’en est rien, et les conséquences sont redoutables et potentiellement mortelles, d’autant que l’information, la prévention et la prise en charge restent encore défaillantes.
En matière de prévention des maladies cardiovasculaires, le (...)

DERNIERS ARTICLES EN : MA MUTUELLE

DERNIERS ARTICLES EN : POLITIQUE DE SANTÉ

DERNIERS ARTICLES EN : MÉDECINE

DERNIERS ARTICLES EN : PRÉVENTION

DERNIERS ARTICLES EN : BIEN-ÊTRE

DERNIERS ARTICLES EN : ENVIRONNEMENT

SITE DE LA SEMAINE


Parlons-fin-de-vie.fr

Dédié aux personnes touchées par une maladie grave ainsi qu’à leurs proches, ce site aborde la problématique de la fin de vie. Créé par le ministère de la Santé et par le centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV), il informe les internautes sur leurs droits, sur les aides financières et les congés, ou sur les lieux où trouver du soutien. L’accent est mis plus particulièrement sur les directives anticipées, qui permettent de faire connaître sa volonté d’engager, de limiter ou d’arrêter, ou non, des traitements et actes médicaux. Les malades sont aussi encouragés à désigner une personne de confiance qui les accompagnera dans leurs démarches et lors de rendez-vous médicaux, et qui les aidera à réfléchir et à prendre des décisions relevant de leur état de santé. Enfin, un numéro d’appel national vient compléter ce dispositif d’information, le 0811 020 300 (prix d’un appel local, accessible du lundi au vendredi de 10 à 13 (...)

SITES PRÉCEDENTS